En 1932, un groupe de jeunes Pontivyens passionnés, désireux de faire connaître Pontivy, ses costumes, danses et chants, créent le groupe des “Moutons Blancs” dont l’existence est interrompue par la guerre.

Les “Moutons blancs” en 1938

L’aventure est relancée avec une nouvelle équipe en 1953. La nouvelle association dont l’objectif à l’époque est “l’étude du folklore régional, ce qui comprend la musique, les danses, le théâtre, les chants, les conférences… développant par là-même la formation culturelle et artistique des adultes, jeunes gens… (Pontivy-Journal – Juin 1954)” prend le nom de “Kerlenn Pondi”.

Dès la première année le groupe, formé d’un bagad de 41 musiciens et d’un cercle de 12 couples se produit dans toutes la Bretagne.

Depuis bientôt 60 ans, “l’ensemble culturel Kerlenn Pondi” s’est profondément transformé. Au fil des décennies, son effectif n’a cessé de croître pour atteindre actuellement plus de 200 membres. Le besoin d’évoluer s’est fait sentir et ses activités se sont diversifiées.

Vous trouverez toutes les photos de ces 60 années sur le site : http://kerlenn.le-gallic.org/ N’hésitez pas à fouiller sur le site, il y a plein de pépites (comptes-rendus, chansons .. )

En 2013, la Kerlenn-Pondi fédère 200 membres.

Quelques étapes dans la vie de Kerlenn Pondi:

– A la fin des années 60 un important travail de recherches permet au groupe de sauver de l’oubli la danse du pays de Pontivy: le “Laridé-Gavotte”. Elle a depuis regagné ses lettres de noblesse puisqu’elle fait l’objet d’un concours organisé en mai de chaque année, en collaboration avec le festival “En Arwen” de Cléguérec.

– En 1970, le bagad et le cercle, qui évoluaient jusque là séparément, innovent en présentant pour la première fois un spectacle les associant sur scène. La formule a fait son chemin depuis…

– A cette époque, le nombre important d’enfants formés à la musique dans le groupe, impose la création d’un bagadig (petit bagad) qui se produit dans les fêtes de la région en attendant leur intégration au bagad.

– Durant les années 70, Jean-Claude JEGAT, penn-soner du bagad, se fait connaître en popularisant l’association bombarde et orgue avec son ami Louis IHUEL, sous l’impulsion de l’Abbé BLANCHARD. Les deux compères donnent de nombreux concerts jusqu’au Canada. L’un de leurs disques obtient le Grand Prix de l’Académie Charles Cros.

– En 1977, Philippe LEFEVRE, qui mena le Bagad, fut Champion de Bretagne en couple avec Michel LAVOLE.

– En 2001, le bagad est Champion de Bretagne des Bagadoù, sous la direction de Mickaël JOUANNO.

– En 2008, la formule Bagad & Ampouailh réinvite le bagad dans le monde du Fest Noz.

– Depuis les années 2000, Kerlenn Pondi parcourt le monde pour  faire connaitre ses danses, ses costumes, ses traditions, sa musique… Kerlenn Pondi, ambassadrice de Pontivy. L’un des derniers déplacements au Népal restera le plus marquant pour les membres.

– En 2013, le livre “kalon ha begon”, fruit de 3 ans de travail est sorti ! Une grande première dans le milieu des bagadoù et cercles car cet ouvrage retrace les 60 ans de vie d’une association (bagad, cercle, bagadig, kerlennig ..).

Contactez-nous pour vous le procurer ! contact@kerlennpondi.bzh