Crédit photo : M Jégat pour Sonerion

Le patrimoine musical traditionnel breton nous a été transmis oralement par les chanteurs et les couples de sonneurs (mélodies, marches, danses, chant à pause…)
Chaque terroir, chaque clocher peut légitimement revendiquer son originalité, sa particularité.
Ce patrimoine est tellement riche que nous découvrons régulièrement des airs ou des chants qui n’ont pas encore été revisités.
Kerlenn Pondi a choisi de promouvoir ce répertoire au moyen d’une formation musicale particulière à la Bretagne inspirée des “pipe-bands” écossais: le BAGAD. Il est composé de quatres pupitres: bombarde, cornemuse, caisse claire et percussion.
La musique de bagad est orchestrée et évolutive. Dans ses créations musicales, le bagad de Pontivy marie la tradition et diverses influences tout en étant attentif à garder l’esprit original de la danse.
Il puise dans le fonds breton du pays de Pontivy afin de mettre en valeur les “Laridé-Gavotte”,  dans celui de Guémené-sur-Scorff, s’intéressant à la “Gavotte Pourlet”, et plus généralement, dans celui du pays vannetais.